Si vous désirez vous lancer dans l’immobilier en investissant, peut-être que vous ne disposez pas encore du budget nécessaire. Dans cet article, nous vous proposons notamment de découvrir quelles sont les possibilités pour vous pour savoir comment financer un investissement immobilier.

Le prêt amortissable ou in fine

Lancement immoSi vous désirez vous lancer dans votre tout premier investissement immobilier, vous pouvez très bien opter pour le prêt amortissable classique. Le but va notamment être d’utiliser les loyers que vous allez percevoir de votre investissement pour rembourser vos mensualités tous les mois. Au bout d’un certain temps, votre investissement sera uniquement du bénéfice pour vous et vous n’utiliserez plus les loyers pour rembourser votre investissement. Un prêt in fine c’est-à-dire un remboursement du capital au terme est généralement idéal si vous percevez d’autres revenus fonciers tous les mois. En effet, ces revenus fonciers vont notamment vous permettre d’imputer une part des intérêts du nouveau crédit et de réduire vos impôts tout en augmentant votre rentabilité de l’investissement immobilier. Peu importe le crédit que vous allez choisir ou le bien que vous allez vouloir financer, sachez que vos frais d’emprunt c’est-à-dire les intérêts, les frais de dossier et votre assurance sont déductibles de vos revenus fonciers.

Les autres possibilités

Sachez que vous pouvez avoir recours à d’autres astuces pour financer votre investissement immobilier dont les suivantes :Prix immo

  • Un prêt associé à un placement : cela signifie notamment que vous allez devoir rembourser l’intégralité du capital à la date qui sera prévue à l’avance. Le prêt sera donc lié directement à votre placement. Généralement, c’est une assurance vie qui entre en ligne de compte. Elle est donc programmée dès le départ pour pouvoir atteindre la somme maximale nécessaire. Il vous suffit ensuite de verser mensuellement la somme que vous désirez épargner. Sachez tout de même que les banques vont vous demander un versement initial de 30 % de votre investissement immobilier généralement. Sachez que si vous en avez les moyens, vous pouvez très bien placer le maximum de la somme que vous désirez épargner.
  • Sachez également que les crédits investisseurs peuvent être à taux fixe ou variable. Les mensualités sont généralement modulables et reportables. Il est notamment recommandé de souscrire une assurance décès-invalidité aussi. De plus, le crédit est garanti par une hypothèque ou une caution avec une société spécialisée comme les autres prêts bancaires classiques. Sachez également que l’assurance-vie liée à un crédit in-fine peut vous servir de garantie complémentaire. Sachez également qu’il est important de vous renseigner auprès de votre banque pour découvrir si vous pouvez éventuellement profiter d’un différé de remboursement en ne commençant à rembourser que lorsqu’un locataire sera présent.