Lorsque s’annonce la fin du mois, on se fait bien de soucis en pensant au montant à payer pour ses factures d’électricité ou de gaz. En effet, ce montant peut-être assez colossal surtout lorsqu’on n’adopte pas une bonne politique de gestion de l’énergie.

Heureusement, il existe le chèque énergie dont on peut bénéficier sous certaines conditions, pour s’alléger la tâche. Quelles sont les conditions d’obtention du chèque énergie ? Comment en profiter ? On en parle dans le présent article.

Le chèque énergie : qu’est-ce que c’est ?

Dispositif expérimenté depuis l’année 2015, le chèque énergie est créé dans le but de venir en aide aux foyers les plus modestes qui ont des difficultés à payer leurs factures d’énergie. Il s’agit donc d’un chèque exclusivement dédié aux dépenses énergétiques.

Grâce à ce dernier, les familles qui peinent à honorer leurs factures sont épaulées. Pour l’année 2019, le gouvernement français a procédé à une revalorisation du montant de ce chèque énergie.

Le chèque énergie : quels sont les ménages concernés ?

Il faut préciser que tous les foyers ne sont pas éligibles à l’obtention du chèque énergie. C’est un dispositif qui est exclusivement réservé aux ménages ne disposant pas d’une grande capacité financière.

Plus précisément, il s’agit des ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 7 700 euros par unité de consommation. L’unité de consommation est déterminée par le procédé suivant :

  • la première personne : 1 unité de consommation
  • la deuxième personne : 0,5 unité de consommation
  • à partir de la troisième personne : 0,3 unité de consommation.

Ainsi, afin de dresser la liste des bénéficiaires au dispositif du chèque énergie, l’État français s’appuie essentiellement sur deux critères. Il s’agit notamment du revenu fiscal de référence de l’année et de l’unité de consommation mise en place par l’OCDE.

Le chèque énergie : quelles démarches effectuer pour l’obtenir ?

Dans un passé récent, il ne suffisait pas d’être éligible au chèque énergie pour en bénéficier. Il était question de se mettre en action et d’effectuer des démarches administratives aussi longues que périlleuses. C’est principalement pour cette raison que de nombreux ménages éligibles n’arrivaient pas à bénéficier des avantages de ce dispositif.

Heureusement, la formalité est devenue désormais toute simple et vous n’avez plus à vous tracasser pour bénéficier du chèque énergie. Dorénavant, c’est l’administration fiscale elle-même qui établit la liste des personnes qui remplissent les critères d’éligibilité au chèque.

Par suite, la liste est transmise à l’Agence de Services et de Paiement qui se charge à son tour de l’envoi des chèques énergie par voie postale ou par voie dématérialisée (e-mail). Par ce processus, les différents bénéficiaires entreront en possession de leur chèque sans aucune autre forme de procès. Il n’est donc plus nécessaire de lancer une longue procédure auprès des pouvoirs publics.

Le chèque énergie : que faire en cas de vol ou de perte ?

Il n’est pas impossible que l’on perde son chèque énergie ou qu’on se le fasse voler. Lorsque vous avez été victime d’un vol et que votre chèque énergie a été emporté, il vous faudra contacter sans attendre l’agence Chèque Énergie.

Il vous faudra communiquer les informations relatives à votre nom et vos prénoms ainsi qu’à votre adresse. Le numéro fiscal inscrit sur l’avis d’imposition ainsi que le numéro du chèque volé. Vous ferez pareil si votre chèque énergie venait à se perdre.

Vous savez désormais comment bénéficier d'un chèque énergie.